Grecs du Roi

Voici ce qu’on lit au sujet de la gravure des caractères grecs du roi dans un curieux mémoire publié par Antoine Vitré vers l’an 16555 [sublinierea Lanternativei]:

Le roy François I ayant appris qu’il y avoit à Paris  un excellent graveur de caractères d’imprimerie appelé Garamond, qui avoit fait les poinçons et les matrices de ces belles lettres romaines dont on imprime à présent, au lieu des lettres gothiques dont on se servoit auparavant luy, désira de voir cet excellent ouvrier. Ce grand prince ayant luy-mesme veu l’admirable travail de Garamond, il luy commanda de graver  les caractères de la langue grecque, dont nous n’avions point encore en France. Garamond exécuta ce commandement avec succez. Garamond a fini dans la dernière misère; mais il est vrai qu’il a été mis au rang des hommes illustres, et qu’il a été récompensé de quantité de beaux éloges après sa mort! [Histoire de l’Imprimerie royale du Louvre (1867)]

Pufaind ca un tren scolastic, inchei cu doua chestii teribil de neasteptate. Yvon Belaval scria pe undeva:

L’histoire d’une imprimerie régionale pourrait bien nous apprendre plus sur la Bible que les austères traités d’herméneutique des savants professeurs allemands de l’époque.

P.S. Imaginile sunt detalii din diverse litere din alfabetul regal al lui Garamond.